Action sociale

Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie le 17 mai : Déclaration du Grand Rabbin de France

Jeudi 17 Mai 2012 (Toute la journée)

A l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie, le Grand Rabbin de France prend fermement position contre toute violence homophobe et affirme sa volonté de voir naitre un monde de tolérance et respect pour tous.


Statement for May 17th, the International Day Against Homophobia and Transphobia

Our catholic, protestant, jewish, muslim, or buddhist traditions may be very diverse in their social expression, but we all share the same concern about justice and peace for all. Our message is about respect and solidarity.

There are very different opinions in the world about sexual and gender minorities, and many religious views have already been expressed about these issues. However, whatever one may think about this matter, we believe that our religious positions cannot in any way be used to justify violence against anybody.

Our religions and our beliefs cannot be used to criminalise, harrass or persecute people who wish to live sentimental or sexual relationships with persons of the same sex, and people whose gender identity does not correspond to their biological sex at birth. It does not mean that we approve of their way of being ; but it means that we firmly disapprove of any violence against them, in particular violence that claim to be based on religious beliefs.

    Instead, we believe they should enjoy safety and human rights, as any other person. On the occasion of the International Day Against Homophobia and Transphobia, we would like to remind every man and woman in the world, believer or non, and every political man or woman in particular, that we should all create a world of tolerance and respect for all, and promote human rights for all.


Déclaration à l’occasion du 17 mai, Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie


Nos traditions catholiques, protestantes, juives, musulmanes, bouddhistes sont certes très diverses dans leur expression sociale, cependant, nous partageons ce même souci de paix et de justice pour tous. Nous portons un message de respect et de solidarité.

Il y a des opinions très différentes concernant les minorités de sexe et de genre, et de nombreuses positions religieuses ont déjà été publiées à ce sujet. Cependant, quoi qu’on puisse penser par ailleurs de cette question, nous affirmons que nos croyances religieuses ne peuvent aucunement être utilisées pour justifier la violence envers qui que ce soit.

Nos religions et nos croyances ne peuvent être utilisées pour pénaliser, harceler ou persécuter les personnes qui souhaitent avoir des relations sentimentales ou sexuelles avec des personnes du même sexe, ou des personnes dont le genre ne correspond pas à leur sexe biologique à la naissance. Cela ne signifie pas que nous approuvons leur manière d’être ; mais cela signifie que nous désapprouvons fermement toute violence visant ces personnes, et en particulier toute violence qui se dirait d’inspiration religieuse.

Au contraire, nous pensons que ces personnes devraient vivre en sécurité et bénéficier des droits de l’homme, comme toute autre personne. A l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, nous voulons rappeler aux hommes et aux femmes du monde, qu’ils soient croyants ou non, aux hommes et aux femmes politiques en particulier, que nous devrions tous créer un monde de tolérance et de respect pour tous, et promouvoir les droits de l’Homme pour tous.

 

Texte proposé par le comité Idaho (International Day Against Homophobia) et signé par le Grand Rabbin de France Gilles Bernheim

Fichier(s) attaché(s)Taille
Déclaration_contre_l’homophobie_17mai2011.pdf10.08 Ko